La Laana millénaire du Néguev

J'en ai ramassé dans le désert fleuri de cet étrange printemps 2020.


En Israël on l'appelle la Laana. C'est une armoise herbe blanche, de son nom scientifique : Artemisia herba-alba. Elle est interdite à la vente.


La Laana est connue depuis des millénaires, elle avait déjà été décrire par les grecs, début du IVe siècle avant JC, dans les steppes dela Mésopotamie, mais a été officiellement répertoriée par un botaniste en 1779.


C'est une plante amère, qu'on appelle aussi le thym des steppes ou l'absinthe du désert. On la trouve en Afrique du Nord, et au Moyen Orient. Une plante qui fait écho à mes origines berbères.


Cette même Laana est citée dans la bible à plusieurs reprises, toujours en référence à son amertume. Sa connotation est souvent négative, associée à l'empoisonnement, la souffrance. Bien dommage que la Bible traite ainsi la Laana, car ses vertus sont nombreuses.


Ses propriétés médicinales


La Laana est entre autre une plante qui aide à la digestion. On l'utilise d'ailleurs comme vermifuge chez les ovins. Elle est appréciée pour ses propriétés tonique, et anti-spasmodique, antiseptique et digestive. Elle peut être une automédication efficace contre le diabète.

Elle est aussi antibactérienne, et peut avoir un effet cytotoxique pour les cellules cancéreuses.



by LK (2018)

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now