Quelle place pour la femme dans le conflit ?


Elles sont pourtant les mères qui envoient leurs fils et maris à la guerre. Elles sont parfois violées. Tuées. Utilisées comme bouclier. En Israël, elles sont même sur le front.

Les femmes sont invisibles, effacées de la carte des relations internationales.

La guerre par essence est hétéronormative. La guerre est genrée. Mais dire que la guerre est masculine serait une erreur. Car les femmes ont un rôle crucial à jouer. Comme ces femmes : "les femmes font la paix".

Israéliennes, palestiniennes, juives, arabes, chrétiennes, musulmanes, pauvres, riches, de droite, de gauche. Elles sont femmes avant tout et c'est ce qui les réunit aujourd'hui, dans leurs tissus blancs.

Elles viennent demander que tout cela s'arrête. Elles veulent demander une place dans les processus décisionnels. Elles exigent des positions de pouvoir en matière de politique et de sécurité.

Pour certains néanmoins, ce mouvement ne sert à rien. Une critique qui émerge principalement des hommes. De quoi se mêlent donc ces femmes? Laissez nous faire nos guerres en paix!

Pour d'autres, ce mouvement normalise les relations avec Israël. Ce mouvement n'insiste pas assez sur la colonisation. Ce mouvement est juste un effet de mode. Soit.

Depuis 2014, le mouvement "Les femmes font la paix" croît de façon exponentielle. Elles étaient près de 30 000 à Jérusalem lors de leur dernier rassemblement. Un nombre qui dépasse de loin tous les mouvements qui se revendiquent de gauche et "pro-paix". La force de ces femmes : elles ont monté un groupe trans-partisan, qui rassemble autour de valeurs humaines.

Le risque : que leur action se cantonne à des coups médiatiques. A elles de prendre désormais la mesure de leur force, et l'employer à bon usage.


by LK (2018)

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now