Jazz in Shuni


C'est la deuxième fois que je le vois en concert. Une première fois à Bordeaux : Avishai Cohen Trio, un moment de musique pur. J'avais néanmoins détesté son arrogance sur scène. C'était il y a 6 ans.

Pour la sortie de son nouvel album "1970", j'étais donc à Binyamini, dans l'amphi Shuni. Un album qui tranche avec tous les précédents. C'est l'album de sa transformation, de sa main-streamisation.

J'étais quelque peu déçue au début. Puis après des heures à écouter, réécouter cet album, j'ai commencé à adorer ses nouveaux rythmes salsa, influences afro-ethniques. Indéniablement, Avishai Cohen a voyagé, il a perdu la fibre orientale qui le définissait tant pour de la funk, de la pop. Cet album passera sur les ondes mainstream sous peu.

Mais qu'importe ce concert était sublime. Binyamina, un vieil et sublime amphithéâtre romain. Avishai pour son concert d'inauguration, un brin ému d'être dans son pays, parlant hébreu. Comme une grande fête d'anniversaire en son honneur... Cette fois ci non pas accompagné de son trio, mais d'une équipe de musiciens. Effets scéniques, jeux de lumières. Avishai a fait le show. Et finalement, ça lui va bien. Même si la vieille âme du grand Cohen me manquera.


10 vues

by LK (2018)

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now